Journée historique pour la pêche artisanale

Copyright FAO
News
Date 17 June 2014
FoodSovereignty

This post is also available in: Anglais, Espagnol

Premier instrument international dédié à la promotion et la défense de la pêche artisanale, adopté par 143 États membres du Comité des Pêches de la FAO (COFI).

Rome (Italie), Mardi 10 juin. Aujourd’hui, 143 Etats membres de la FAO réunis pour la 31ème Session du Comité des Pêches de la FAO (COFI 31), ont adopté le premier instrument international pour la pêche artisanale. Cet instrument prend la forme des Directives d’application volontaire visant à assurer la durabilité de la pêche artisanale dans le contexte de la sécurité alimentaire et de l’éradication de la pauvreté (Directives sur la pêche artisanale). Le Président du Comité a dédié les Directives à Chandrika Sharma, en reconnaissance de son travail inlassable, de son leadership et de sa contribution immense au développement de l’instrument. Chandrika Sharma, la Secrétaire Exécutive du Collectif International d’Appui à la Pêche Artisanale (ICSF – CIAPA), a disparu à bord du vol Malaysia Airlines MH370 le 8 mars dernier.

Sid Ahmed Abeid, Président de la Section artisanale de la Fédération Nationale des Pêches de Mauritanie (FNP) a appelé l’événement un ‘jour historique’ pour la pêche artisanale: ‘Nous avons lutté dur pour cela depuis de nombreuses années’ a-t-il dit, ‘l’doption d’aujourd’hui marque une victoire importante’. Pour les organisations représentatives de la pêche artisanale, la victoire a un goût doux-amer. La perte de Chandrika Sharma a été un coup tragique, mais son nom et sa contribution vivrontà travers le nouvel instrument.

Depuis 6 ans, une plateforme des Organisations de la Société Civile (OSC) s’est activement engagée avec la FAO et ses Etats membres pour développer cet instrument. Ces organisations incluent le Forum mondial des Communautés de Pêcheurs (WFFP), le Forum Mondial des Pêcheurs et des Travailleurs de la Pêche (WFF), le Comité international de Planification sur la Souveraineté alimentaire (IPC) et le Collectif International d’Appui à la Pêche artisanale (ICSF). Ensemble, les deux forums mondiaux représentent près de 70 organisations de pêche artisanale d’Amérique Latine, d’Amérique du Nord, d’Europe, d’Afrique, d’Asie et du Pacifique.

Le nouvel instrument prend la forme de directives d’application volontaire visant à assurer la durabilité de la pêche artisanale dans le contexte de la sécurité alimentaire et de l’éradication de la pauvreté (DV PA). Ces directives s’appliquent à tous les contextes de la pêche artisanale et ont une portée mondiale, mais elles sont plus spécifiquement centrées sur les besoins des pays en développement. « Nous tous appartenons à la même famille et nous battons pour les mêmes droits », a déclaré Naseegh Jaffer du Forum Mondial des Communautés des pêcheurs, « que ce soit dans le Nord ou le Sud, la pêche artisanale est le segment le plus grand et le plus durable du secteur de la pêche mondiale », dit-il, « Les directives s’appliquent à nous tous ».
EditrudithLukanga, du Forum Mondial des Pêcheurs et des Travailleurs de la Pêche, explique que : ‘les directives adressent, dans un seul instrument, tous les aspects significatifs des pêcheries artisanales et des communautés de pêche dans une perspective de droits humains. Ces directives vont soutenir la visibilité, la reconnaissance, et l’amélioration de la pêche artisanale dans un contexte d’éradication de la faim et de lutte contre la pauvreté. Les directives vont contribuer de façon significative à relever efficacement les nombreux défis et contraintes auxquels les organisations de pêche artisanale doivent faire face de par le monde’.

Alors qu’il s’agit d’une victoire importante à célébrer, il y a des défis importants à venir pour les organisations de pêche artisanale, la FAO et ses Etats membres, pour assurer l’application intégrale de ce nouvel instrument.

Pour plus d’informations contactez : Brian O’Riordan, Secrétaire du bureaude liaison en Belgique, Collectif International d’appui àla pêche artisanale (ICSF/CIAPA). briano@scarlet.be

Notes :

Environ 90 % des 140 millions de personnes engagées dans la pêche à l’échelle mondiale travaillent dans le secteur de la pêche artisanale, principalement dans l’hémisphère Sud. Ces pêcheurs artisans attrapent la moitié des captures totales du monde en volume et fournissent plus de 60 % du poisson destiné à la consommation humaine directe. Pour chaque pêcheur artisan, au moins quatre autres personnes sont engagé dans des activités à terre, tels que la préparation du matériel, la transformation et la commercialisation du poisson. Au total, on estime que plus d’un demi-milliard de personnes dépendent de la pêche pour leur subsistance. La pêche apporte une contribution directe à la sécurité alimentaire des ménages, où les femmes jouent un rôle particulièrement important tant au niveau du lien avec le marché que pour nourrir leur famille. Un instrument international pourra contribuer à faire en sorte que ce secteur bénéficie de la sécurité et la reconnaissance qu’il mérite.

Le Forum mondial des communautés de pêcheurs (WFFP) assure la participation de 36 organisations de pêche artisanale dans 24 pays et territoires. En Afrique : Bénin, Guinée, Kenya, Madagascar, Mali, Mauritanie, Sénégal, Afrique du Sud, Ouganda et Sierra Leone ; en Amérique : Canada, Honduras ; en Asie : Bangladesh, Inde, Malaisie, Népal, Pakistan, Philippines, Sri Lanka, Thaïlande, Indonésie ; en Europe : France, Espagne, Martinique, Guadeloupe ; dans la région du Pacifique : Nouvelle Zélande.

Le Forum mondial des travailleurs de la pêche (WFF) assure la participation de 30 organisations de pêche artisanale dans 30 pays et territoires. En Afrique : Ghana, Guinée, Mauritanie, Ouganda, Tanzanie, Gambie et Kenya ; en Asie : la Chine et l’Inde ; en Europe : îles Féroé, France, Groenland, Islande, Norvège, Portugal ; en Amérique latine : Argentine, Brésil, Chili, Costa Rica, Équateur, El Salvador, Guatemala, Honduras, Nicaragua, Panama, Pérou, Venezuela ; en Amérique du Nord : Canada, Mexique, USA.

Le collectif International d’appui aux pêcheurs (ICSF) est membre international basé sur des ONG ayant pour mission desoutenir les communautés de pêcheurs et de diverses organisations et leur donner les moyens de participer à la pêche du point de vue du travail décent, équité, la justice entre les sexes, l’autonomie et durabilité.

Le Comité de planification internationale sur la souveraineté alimentaire soutient autour800 organisations représentant plusque les producteurs d’aliments à petite échelle 300 millions.

Share this article