LES PETITS PRODUCTEURS D’ALIMENTS PRÉSENTENT LA PREMIÈRE VISION CONJOINTE DE L’AGROÉCOLOGIE

Nyeleny2015drago
News
Date 13 October 2015
mauro

This post is also available in: Anglais, Espagnol

*Le rapport du Forum international pour l’agroécologie, organisé à Nyéléni (Mali) est désormais disponible en français, en anglais, en espagnol et en portugais*

Dans un nouveau rapport publié aujourd’hui, les petits producteurs d’aliments présentent leur toute première vision commune de l’agroécologie pour la Souveraineté alimentaire aux représentants gouvernementaux rassemblés dans l’enceinte du Comité de la sécurité alimentaire mondiale. Représentant les producteurs de 70% des aliments à l’échelle de la planète, ils en appellent à une transformation immédiate du système alimentaire vers l’agroécologie.

L’agroécologie pratiquée par les petits producteurs d’aliments «génèr[e] des savoirs locaux, promeut la justice sociale, garantit l’épanouissement de la culture et de l’identité et renforce la viabilité économique des zones rurales» stipule le rapport du Forum international pour l’agroécologie qui s’est tenu au centre Nyéléni, au Mali. «L’agroécologie est politique; elle nous demande de remettre en cause et de transformer les structures de pouvoir de nos sociétés. Nous devons placer le contrôle des semences, de la biodiversité, des terres et territoires, de l’eau, des savoirs, de la culture, des biens communs et des espaces communautaires entre les mains de celles et ceux qui nourrissent le monde.»

Cette vision commune a été développée à l’occasion de ce Forum historique par le biais d’un dialogue entre producteurs d’aliments incluant notamment des paysans, des artisans-pêcheurs, des sans-terres, des travailleurs ruraux, des peuples autochtones, des communautés vivant de la chasse et de la cueillette, des pasteurs et nomades, des communautés urbaines et des consommateurs. Ces producteurs mettent en garde contre la cooptation de l’agroécologie par les entreprises par le biais du développement d’initiatives telles que l’agriculture intelligente face au climat. Ils tentent de redéfinir l’agroécologie comme un ensemble restreint de technologies qui ne remettent en question ni le système alimentaire industriel ni ses structures de pouvoir existantes.

Les petits producteurs d’aliments exigent que les responsables de l’élaboration des politiques respectent et renforcent leurs processus agroécologiques, au lieu de favoriser les forces qui causent leur destruction.

Ces producteurs, représentés au sein du Comité de planification international pour la souveraineté alimentaire, continueront de promouvoir cette vision commune, y compris au CSA et lors des séminaires régionaux de la FAO sur l’agroécologie qui auront lieu en novembre 2015.

Ce rapport marque le début d’un dialogue évolutif mené par les mouvements sociaux pour construire un monde meilleur, fondé sur le respect, la justice sociale et la solidarité.

Ils appellent l’ensemble des organisations de la société civile à soutenir le mouvement en faveur de l’agroécologie et à signer la Déclaration du Forum international pour l’agroécologie*!

*Disponible en français, anglais et espagnol à l’adresse : www.foodsovereignty.org

Si votre organisation souhaite appuyer la déclaration, s’il vous plaît envoyer un message à

nyelenideclaration2015@foodsovereignty.org

download NYELENI RAPPORT 2015 FRANCES

 

 

Share this article

Leave a comment