Pêche

Les communautés de pêcheries à petite échelle (SSF) ont un lien unique avec l'eau, l'élément qui façonne leur culture locale et autour duquel la vie sociale et économique gravite.

À propos du Groupe de travail

PRÉSENTATION DU GROUPE DE TRAVAIL

Les communautés de pêcheurs à petite échelle (PPE) ont un lien unique avec l’eau, l’élément qui façonne leur culture locale et autour duquel tourne la vie sociale et économique. Ces communautés assurent l’approvisionnement en protéines de leurs régions et représentent une valeur économique trop souvent oubliée. En effet, la pêche à petite échelle ne se limite pas à la capture, mais comprend une multitude d’activités avant et après la récolte, soutenant ainsi l’ensemble du tissu social des communautés.

Néanmoins, malgré leur importance socio-économique, les pêches à petite échelle sont également soumises à de nombreuses menaces, comme la pêche industrielle intensive, la pollution de l’eau, l’aquaculture industrielle et l’accaparement des terres et des océans.

 

À travers l’espace d’alliance et de coordination offert par le Groupe de Travail sur la Pêche de l’IPC, les principaux réseaux mondiaux de la société civile représentant la pêche artisanale se sont unis pour porter la voix de leurs communautés auprès des organes de prise de décision politique internationale.

Ce travail de plaidoyer a rendu possible l’un des principaux succès de l’IPC lorsque, en 2014, les Directives volontaires pour assurer la durabilité de la pêche artisanale dans le contexte de la sécurité alimentaire et de l’éradication de la pauvreté (Directives SSF) ont été approuvées par le Comité des pêches de la FAO (COFI).

Le rôle clé joué par l’IPC dans l’élaboration des Directives SSF a été reconnu par le COFI lorsque, deux ans plus tard, avec l’établissement du Programme Ombrelle SSF de la FAO et du Cadre Stratégique Mondial à l’appui de la mise en œuvre des Directives SSF (SSF-GSF), le Groupe de Travail sur la Pêche de l’IPC a été identifié pour agir en tant que Groupe Consultatif SSF-GSF.

STRUCTURE DU GROUPE DE TRAVAIL

 

 

COORDINATION

Le groupe de coordination du groupe de travail du CIP sur la pêche a pour mandat d’identifier les priorités sur lesquelles le groupe de travail va concentrer son travail. Il est composé de représentants des réseaux de la société civile actifs au sein du GT, nommés pour un mandat de deux ans, selon des critères d’équilibre régional et de genre.

Les membres actuels du Groupe de Coordination sont :

  • Cairo Laguna – WFF, Nicaragua;
    Editrudith Lukanga – WFF, Tanzanie;
    Margaret Nakato – WFF, Ouganda;
    Daouda Ndiaye – WFFP, Sénégal;
    Josana Pinto – WFFP, Brésil;
    Azril Nizam Omar – WFFP, Malaisie.
    Chief Gary Harrison – IITC
    Rochelle Diver – IITC
    Alex Castillo – LVC

 

GROUPE CONSULTATIF

Le Groupe Consultatif du mécanisme SSF-GSF est composé de membres nommés par les quatre réseaux faisant partie du groupe de travail du CIP sur la pêche (WFF, WFFP, IITC, LVC) qui fournissent des recommandations et assurent une mise en œuvre et un suivi cohérents et participatifs des directives SSF, conformément aux normes internationales en matière de droits de l’homme.

Lire plus

GROUPE CONSULTATIF RÉGIONAL

Les Groupes Consultatifs Régionaux ont ensuite été créés en 2020 pour assurer une mise en œuvre cohérente des politiques, des stratégies et des actions en faveur de la mise en œuvre des lignes directrices du SSF au niveau régional, et pour informer l’AG SSF-GSF de l’état d’avancement de la mise en œuvre des lignes directrices du SSF et du respect des droits des pêcheurs artisanaux et des peuples autochtones.

Lire plus

FACILITATION

Le Centro Internazionale Crocevia, ainsi que FIAN International, l‘ICSF et le Transnational Institute (TNI) sont responsables de l’animation du groupe de travail : contacts avec d’autres ONG, gouvernements ou institutions ; logistique ; plaidoyer et lobbying à Rome.

 

LA PARTICIPATION AUX PROCESSUS D’ÉLABORATION DES POLITIQUES

Le Comité des pêches de la FAO (COFI)

Le Comité des pêches de la FAO est le seul forum intergouvernemental mondial où sont examinés les principaux problèmes et questions liés aux pêches et à l’aquaculture au niveau international, et où des recommandations sont adressées aux gouvernements, aux organismes régionaux des pêches, aux ONG, aux travailleurs du secteur de la pêche, à la FAO et à la communauté internationale, de façon périodique et à l’échelle mondiale. En savoir plus sur notre participation au COFI 35.

Le Sous-Comité sur la Gestion des Pêches est un espace destiné à fournir des conseils techniques et politiques essentiels sur la gouvernance et la gestion des pêches, auquel les organisations du CIP participent en tant qu’observateurs. En savoir plus sur notre participation au 1er Sous-Comité sur la Gestion des Pêches.

Lire plus

Le cadre stratégique mondial à l’appui de la mise en œuvre des lignes directrices du SSF (SSF-GSF)

Les organisations du groupe de travail sur la pêche de l’IPC font partie du groupe consultatif du CFS-FSG (AG), avec le FIDA et le HCDH. Le rôle de l’AG est de sensibiliser aux directives du SSF et de promouvoir une approche basée sur les droits de l’homme, d’apporter des contributions à la mise en œuvre des directives au niveau national, ainsi que de définir les critères de suivi à travers un processus participatif.
Cliquez ici pour accéder à la mise à jour du COFI sur la mise en œuvre du SSF-GSF

L’Année internationale de la pêche artisanale et de l’aquaculture (AIPA) de l’ONU

2022 sera l’Année internationale de la pêche et de l’aquaculture artisanales des Nations unies, une occasion unique de souligner le rôle essentiel des pêcheries à petite échelle dans le contexte de la souveraineté alimentaire et de la défense de l’environnement, ainsi que les nombreuses menaces auxquelles elles sont confrontées. L’IYAFA sera donc l’occasion de mettre en avant les directives de la SSF et la nécessité de leur mise en œuvre complète. Le groupe de travail sur la pêche du CIP s’engagera avec la FAO pour apporter des contributions thématiques et organiser des événements régionaux de sensibilisation.

Lire plus

Objectif de développement durable 14

L’ODD 14 se concentre sur la conservation et la durabilité des océans. Cet objectif ne peut être atteint sans la participation et la protection active des communautés de pêcheurs artisanaux. En particulier, l’indicateur 14.b.1 est entièrement consacré à la nécessité d’une application appropriée d’un cadre juridique/réglementaire/politique/institutionnel qui reconnaît et protège les droits d’accès à la pêche artisanale, dont les lignes directrices du SSF constituent l’instrument international le plus important.

Lire plus

La Convention sur la diversité biologique (CDB)

Lire plus

La Commission des ressources génétiques pour l’alimentation et l’agriculture (CGRFA) de la FAO.

Lire plus

La Décennie des Nations Unies pour l’agriculture familiale (UNDFF)

Lire plus

Le Comité de la sécurité alimentaire mondiale (CSA)

Lire plus

Principales questions

Ressources génétiques marines
La pêche artisanale est confrontée à de nombreuses menaces : pratiques de pêche industrielle destructrices, changement climatique, pollution de l’eau due à l’exploitation minière, espèces envahissantes, développement d’infrastructures à grande échelle, violence et persécution, accaparement de l’eau, privatisation et exclusion des ressources naturelles dont elle dépend. Les eaux douces et les lacs (comme le lac Atitlan au Guatemala) sont touchés à des degrés divers par la pollution, qui affecte la reproduction et provoque des mutations génétiques. Les femmes pêcheurs, les jeunes et les peuples indigènes restent marginalisés et luttent pour participer de manière significative aux politiques de gestion durable des écosystèmes aquatiques et pour adapter leurs moyens de subsistance et préserver leurs cultures et techniques traditionnelles, avec toutes les répercussions socio-économiques associées à ces changements majeurs (en collaboration avec le GT sur la Biodiversité du CIP).
Économie bleue
Considérée comme la formule permettant de combiner la production alimentaire, la protection de l’environnement et le gain économique, l’économie dite “bleue” fait référence à une série de pratiques économiques qui tentent d’intégrer l’exploitation des ressources naturelles à la préservation des écosystèmes locaux. Néanmoins, cette solution ne répond pas aux principaux problèmes liés à la gestion capitaliste des ressources maritimes, alimentant l’illusion d’une croissance verte – bleue dans le cas présent -. De plus, le développement de ce paradigme économique, et des pratiques qu’il contient, s’est fait sans la participation, ni même la consultation, des communautés de pêcheurs artisanaux. Leurs connaissances ancestrales ne sont pas valorisées, pas plus que leurs traditions et leur lien spirituel avec les écosystèmes dont elles font partie, tous deux sacrifiés sur l’autel du gain économique.
Grappage d'ocèans
Défini par l’ancien rapporteur spécial des Nations unies sur le droit à l’alimentation, Olivier De Schutter, comme un ensemble de pratiques comprenant des accords d’accès qui portent préjudice aux pêcheurs artisanaux, des prises non déclarées, des incursions dans des eaux protégées et le détournement de ressources au détriment des populations locales, l’accaparement des océans est une menace majeure pour nos océans. Si l’on n’y prend garde, cela pourrait entraîner une diminution importante du nombre de poissons et la destruction de l’écosystème. Les communautés de pêcheurs artisanaux sont touchées, car elles sont confrontées à des accords internationaux qui diminuent systématiquement leurs zones de pêche, mettant en danger leur survie et la culture qui l’accompagne. Les effets ne se limitent pas à la capture elle-même, mais touchent également la chaîne de valeur complexe et profondément enracinée qui se développe dans la communauté après la récolte, dans laquelle les femmes jouent un rôle crucial.
Aquaculture
Au cours des dernières décennies, l’aquaculture est devenue la principale source d’alimentation aquatique. Cette pratique se retrouve également chez les communautés locales, mais c’est avec le développement du secteur industriel de la pêche que l’aquaculture est devenue un système d’élevage intensif. Si elle est pratiquée à grande échelle et à forte intensité de capital, le résultat pourrait être l’exclusion des pêcheries artisanales du marché. De plus, les nutriments nécessaires à l’aquaculture intensive sont le résultat d’une pêche intensive ou d’une agriculture intensive à base d’OGM, comme dans le cas du soja, du colza et du tournesol.
Pêche continentale
Trop souvent négligées dans les discussions internationales, les pêcheries des eaux intérieures fournissent du travail à plus de 60 millions de personnes et de la nourriture à leurs communautés. La plupart des pêcheries des eaux intérieures se situent dans les pays en développement, tandis que la totalité d’entre elles sont pratiquées selon des méthodes artisanales. Pourtant, malgré son importance significative dans certaines régions, les effets de l’accaparement des terres et la pollution directe et indirecte des eaux par les pratiques extractives et industrielles mettent sérieusement en danger ce type de pêche.
Actualités

Dernières mises à jour sur notre travail

Mar 2024

SSF Les femmes unies ne seront jamais vaincues

 » Nous remercions la Mère de la Mer qui nous a...
Jan 2024

Les petits pêcheurs négligés lors de la première réunion du sous-comité du COFI

La session inaugurale du Sous-Comité sur la Gestion des Pêches s’est...
Campagnes

IYAFA, 2022 Année internationale de la pêche artisanale et de l'aquaculture

Nous, le groupe de travail sur la pêche de la CIP, avons participé à l’événement de lancement de cette année importante, 2022 sera notre année !
La CIP s’efforcera d’utiliser ce moment pour mettre en lumière les demandes émanant des communautés de pêcheurs à petite échelle du monde entier ! Nous voulons que les gouvernements intègrent le plus rapidement possible les Directives volontaires sur la pêche à petite échelle dans leurs législations nationales, afin de redonner des droits et de la dignité aux communautés de pêcheurs du monde entier. Saisissez l’occasion et faites un pas en avant !

Actualités

Dernières mises à jour sur notre travail

Directives

Nos directives pour les experts

ressources

Nous avons fait beaucoup et nous continuerons à le faire.

Voulez-vous voir une partie de notre travail ? Rendez-vous sur la page des ressources et vous pourrez voir nos déclarations, rapports, directives, vidéos…

Lire plus

QUI SOMMES-NOUS

Un groupe luttant pour le droit à l'alimentation

L'IPC est représenté par le Mouvement pour la Souveraineté Alimentaire de Nyéléni. Nyéléni ECA est une alliance politique et sociale de mouvements et d'organisations communautaires de base, représentant les petits producteurs alimentaires.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous pour recevoir nos dernières actualités et publications ! Abonnez-vous à notre bulletin d'information !

Suivez les réseaux sociaux