16ème FAO/CRGAA – Une contribution de la société civile au premier rapport sur “L’état de la biodiversité pour l’alimentation et l’agriculture dans le monde”

LES PAYSANNES ET LES PAYSANS FONT VIVRE LA BIODIVERSITE’

Composite_Covers_FR

“Cette brochure explique l’importance quela biodiversité représente pour nous pour l’alimentation et l’agriculture face à la vision restreinte des «ressources génétiques». Pour nous, la biodiversité, c’est la relation entre les semences, les animaux, les pollinisateurs, les micro-organismes, le sol et l’eau, les forêts et tous les êtres vivants y compris nous, et qui est garante de l’harmonie avec la nature et les connaissances ancestrales des cultures. Le document est basé sur les expériences locales de gestion dynamique de la biodiversité, sur ce qui la menace, et sur nos moyens de résistance et de protection. Il met l’accent sur la participation des paysans et paysannes dans la recherche et dans l’élaboration des politiques publiques dans le cadre de la souveraineté alimentaire des peuples.”

Antonio González, groupe de travail des ONG et des OSC sur la biodiversité agricole du
Comité International de Planification pour la Souveraineté Alimentaire (CIP)

Nous avons contribué à façonner la biodiversité pour l’alimentation et l’agriculture, et elle nous façonne en retour. De cette relation mutuelledépendent la souveraineté alimentaire et la santé de l’environnement.

Cette brochure a été élaborée pour sensibiliser sur l’importance de la biodiversité pour l’alimentation et l’agriculture – la biodiversité agricole – et sur le rôle joué par les petits producteurs pour la maintenir.

La brochure met l’accent sur le rôle que jouent les paysannes et les paysans dans le maintien de la biodiversité agricole:

  • enstimulant notre modèle de production et de consommation interconnecté;
  • enreliant directement ceux qui cultivent et récoltent avec ceux qui consomment les aliments;
  • enrécupérant l’accès à nos territoires – terres et eaux;
  • enexerçant un contrôle collectif sur nos semences et sur les autres composantes de la biodiversité agricole.

Il met également en évidence la participation des paysans et paysannes à la recherche et à l’élaboration des politiques publiquesvisant à développer et à défendre la biodiversité agricole dans le cadre de la Souveraineté Alimentaire.

La brochure se conclutpar quatreengagements pris par les producteurs d’aliments afin d’enrichir la biodiversité agricole:

  • Renforceret promouvoir la gestion dynamique de la biodiversité par les producteurs d’aliments et les paysans;
  • Transformer les paradigmes de la rechercheafin qu’elle réponde aux priorités des producteurs d’aliments;
  • Réaliser des actions garantissant les droits collectifs des paysannes et paysans et des peuples autochtones sur les semences, les races d’animaux, et les autres composantes de la biodiversité ainsi que sur leurs territoires;

Consolider l’interconnexion et le caractère collectif de nos réseaux alimentaires ruraux et urbains et les marchés locaux qui nourrissent la majorité de la population dans le monde.

La brochure ainsi que le document sont disponibles en langues arabe, espagnole, française, anglaise et portugaise.

 

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.