Première réunion du groupe consultatif régional en Asie et dans le Pacifique: Renforcer les perspectives des mouvements sociaux pour mettre en œuvre les Directives volontaires du PPE

Du 10 au 13 mai, les membres du Groupe consultatif régional (GCR) de la région Asie-Pacifique se sont réunis face à face dans le district d’Ampawa, province de Samutsongkram, en Thaïlande. Les mouvements sociaux ont enfin pu se rencontrer physiquement après deux ans de lockdowns et d’impossibilité de voyager.

Des membres du Forum mondial des pêcheurs (WFFP), du Forum mondial des pêcheurs et des travailleurs de la pêche (WFF) et de La Via Campesina (LVC), venus du Bangladesh, de l’Inde, de l’Indonésie, du Sri Lanka et de la Thaïlande, se sont réunis avec deux représentants du groupe consultatif PPE-GSF et d’autres organisations régionales de la société civile pour faire avancer la mise en œuvre des Directives volontaires pour garantir une pêche durable à petite échelle dans le contexte de la sécurité alimentaire et de l’éradication de la pauvreté (Directives SSF).

La réunion de quatre jours comprenait une visite sur le terrain de la communauté PPE de Bang Taboon, une communauté côtière basée sur la pêche et la production de coquillages située dans la baie de Bangkok, dans le district de Ban Leam, province de Phetchaburee, dans l’ouest de la Thaïlande. Au cours de la visite sur le terrain, les participants se sont rendus à Maeklong Fisheries Cooperative Limited et dans la baie de Bang Taboon pour observer la culture des coquillages.

Les jours restants ont été entièrement consacrés à une discussion approfondie autour des principaux objectifs de la réunion, à savoir : examiner la méthodologie centrée sur la personne de l’CIP PPE pour évaluer la mise en œuvre des directives PPE ; définir les contributions du niveau national à cet exercice et définir la stratégie nationale, régionale et mondiale et le plan de travail correspondant.

À l’issue de ces trois jours de discussions intensives, le GCR Asie-Pacifique et les autres participants ont rédigé une déclaration finale réitérant la nécessité et le rôle d’une méthodologie centrée sur le peuple du Forum Social Mondial pour évaluer les violations des directives du Forum Social Mondial aux niveaux national, régional et mondial, pour rendre le gouvernement responsable et améliorer l’impact politique des mouvements sociaux du Forum Social Mondial.